Aller au contenu principal

Des agents du Ministère des Mines et de la Géologie étaient en conclave à Saly le week-end dernier dans l’optique d’échanger sur la mise en œuvre de nouvelles réformes pour l’amélioration de la performance du secteur minier dans toutes ses facettes.

De façon spécifique, il s’agissait :

  • de statuer sur les orientations stratégiques fixées par le Gouvernement dans le secteur minier ;
  • de partager le nouveau cadre organisationnel du Ministère et de réfléchir sur les actions et activités prioritaires à mettre en œuvre pour une véritable efficacité dans la gouvernance minière ;
  • de faire un plaidoyer pour la prise en compte de cette exigence essentielle de gouvernance efficace du secteur par un management de qualité ;
  • d’obtenir l’engagement de tous les acteurs-clés du Ministère à s’impliquer dans des stratégies d’actions au profit du renforcement de la gouvernance pour la mise en œuvre efficace de la nouvelle politique de développement du secteur ;
  • de définir une feuille de route et/ou un plan d’actions pour une efficacité optimale du travail gouvernemental/ministériel. 

Cette « Retraite » s’est tenue à travers un échange de vues sur le nouveau dispositif organisationnel du Ministère en vue de fournir aux participants des informations suffisamment pertinentes sur les enjeux et défis induits par l’intensification et la diversification des activités minières et sur la nécessité de s’adapter au nouveau cadre institutionnel et juridique pour plus de cohérence et d’efficacité dans les activités à mener.

En effet, cette rencontre a été un prétexte pour accompagner tous les acteurs clés concernés, à prendre toutes les initiatives nécessaires en vue de trouver des solutions les plus appropriées aux différents problèmes rencontrés dans le secteur.

A cette occasion, les réformes essentielles du secteur ont été présentées aux participants, sous forme de communication :

  • la première portait sur les nouveaux enjeux et défis du secteur dans le cadre du nouveau contexte notamment sur la place du Ministère en charge des Mines dans la gouvernance des ressources ;
  • la seconde sur le nouveau décret portant organisation du Ministère des Mines et de la Géologie avec un focus sur le rôle, la place et les responsabilités des différents acteurs clés (attributions, composition des organes, mutation dans les directions et services).

Ces deux communications ont mis en évidence, l’exigence de l’adaptation aux nouvelles ambitions déclinées dans le PSE, à travers le PAP 2A ajusté et accéléré, mais aussi de la réalisation des objectifs du Plan stratégique et de la lettre de politique sectorielle de développement du secteur. De plus, elles ont pu définir les voies et moyens d’une prise en charge effective et conséquente de la nouvelle réforme organisationnelle.

A la suite de ces deux présentations, des travaux en groupes restreints ont été tenus sous forme de commissions sur les thématiques suivantes :

  • Bilan de la réforme de la loi 2016-32 du 8 novembre 2016 portant code minier : Acquis et révisions envisagées ;
  • Réflexions sur les mécanismes et stratégies de mise en place d’un cadre opérationnel portant sur le Contenu local ;
  • Réflexions sur la nouvelle organisation du Ministère : Modalités d’application et Perspectives.

Ainsi, chaque Commission a proposé, lors de la plénière de restitution desdits travaux, une feuille de route et/ou un plan d’activités ou d’actions, ainsi que des recommandations relevant de son domaine avec des modalités de mise en œuvre et un système de suivi de cette feuille de route (acteurs, procédure, moyen et calendrier d’exécution) qui sera adoptée et validée dans le courant du mois d’Août.

Ladite retraite a été l’occasion de clarifier les relations entre les différentes composantes institutionnelles du Ministère et de définir les nouvelles méthodes d’organisation du travail ministériel et d’apporter une réponse ciblée à une demande croissante de nombreux responsables du Ministère, en particulier des services déconcentrés, pour discuter et améliorer le fonctionnement du Ministère.  

En définitive, ce fut un atelier de capitalisation des expériences mais aussi de mise à niveau sur le nouveau travail ministériel préconisé au sein du Ministère des Mines et de la Géologie sous l’impulsion de l’actuel ministre.

ban